Muriel Matt : une peinture intuitive et lumineuse


Publisher : https://www.ladepeche.fr/ Publié le 20/11/2016



Muriel Matt devant l'un de ses bubbles exposé dans la galerie Annotiau./Photo DDM

Muriel Matt n'aurait jamais imaginé faire de la peinture son métier, du moins jusqu'à ce que la passion si présente en elle de l'art pictural ne la pousse tout doucement vers une carrière dans ce domaine. Certes, son papa dessinait très bien et bon sang ne saurait mentir, certes, le besoin de créer, l'envie de manipuler, toucher, explorer, ajouter des couleurs, la titillait depuis sa plus tendre enfance. Mais de là à quitter une profession d'assistante sociale afin de se consacrer à une activité pour laquelle elle n'avait reçu aucune formation, il y avait un pari à prendre.

Et pourtant, presque naturellement, depuis 2012, la Nantaise se consacre à son art de manière intensive avec réussite. Des couleurs saturées enveloppent des bulles géométriques, sur toile ou sur plexiglas, pour la confection de ses Bubbles. Des têtes colorées, agrémentées de matières comme des boutons et de sortes de lacets de peinture, recouvertes de maintes couches de vernis, apportent de la gaieté et donnent la pêche. Quelques nus d'une belle originalité où le corps est suggéré plus que montré avec des couleurs plus neutres apportent un peu de coquinerie.

C'est en 2014 que la jeune femme, née à Rennes, en 1976, abandonne l'huile pour l'acrylique, parce qu'elle avait envie de mettre du relief et de la couleur sur ses toiles. Muriel travaille ses œuvres essentiellement au couteau et avec ses doigts. Ces dernières, d'une grande modernité, ont parfois des relents de seventies par leur côté psychédélique.

Depuis le début de cette année, elle expose beaucoup dans tout l'Hexagone mais la galerie Annotiau à Rodez restera le théâtre de sa première expo individuelle. 42 œuvres dont 27 en exposition, à découvrir au 15, place du Bourg, depuis le 9 novembre et jusqu'au 3 décembre.

Thierry Bénazeth


Muriel Matt had never imagined she would become a professional painter, yet her everlasting passion for pictural art bloomed slowly into a career. 

True enough, her dad used to draw quite well and the need to create, plus a feeling for touch, manipulation, exploration and addition of colours constituted a constant itch from childhood.

But dropping  a social worker job to dive into an activity she had had no official previous training  , was a real challenge.

However, since 2012 Muriel has been intensively and successfully dedicated to her art, in Nantes, where she lives.

Her works are unique and different :  geometrical bubbles nestled inside saturated colours either on canvas or plexiglas... colourful portraits enhanced by various buttons or laces of paint, covered over and over with spiritful varnish... some very original nude women where the body line is rather suggested in more neutral colours with a touch of mischievousness.

In 2014, the young lady born in Rennes in 1976, swapped oil for acrylics, intending to introduce more relief and colours to her paintings.

They are essentially worked with the painter knife or her own fingers and although definitly modern, some psychedelic, seventies' whiffs can be felt.

Since the beginning of the year, she has been present in many exhibitions in France but the Annotian gallery in Rodez will remain the very first personal one : 42 paintings among which 27 you are warmly invited to discover place du bourg-15- from Nov 9 to December 3